L’Essonne répond au désert médical régional

0 Comments

L’Essonne répond au désert médical régional

L’Essonne multiplie des projets de centres médicaux au sein de plusieurs villes, pour répondre à un malaise dans le secteur de la santé qui se ressent aussi bien au niveau régional que départemental. Un bilan complètement pour le secteur médical …

Depuis maintenant plusieurs années, la région francilienne connaît une décroissance du personnel de santé. 479 médecins de moins en 2020 au détriment des départs à la retraite, vers des provinces moins coûteuses ou d’un manque de formation. L’Essonne, bien qu’étant le département le moins touché par la désertification, compte 85 de ses 196 communes manquant de spécialistes et généralistes sur ces 3 dernières années.
Divers centres médicaux prennent forme … Le département tient un schéma départemental de santé 2019-2023 et peut compter sur le soutien de l’ARS (Agence Régionale pour la Santé) pour la réalisation d’actions concrètes. En effet, l’accompagnement départemental se multiplie sur des projets de construction de structures regroupant un collectif de professionnels.

Après Courcouronnes, avec l’installation d’une maison de santé pluridisciplinaire, au tour de Massy, Marcoussis, Villebon-sur-Yvette, Gometz-le-Châtel, Norville et Athis-Mons de voir des projets prendre forme entre 2019 et 2021. Aussi, des cabinets de téléconsultation pour Evry et Brétigny sont à venir après ceux de Moigny-sur-école en Février 2019, Viry-Châtillon et Mennecy en 2020.

Objectif, assurer une relève au département … Par ailleurs, l’ARS et l’Essonne optent pour des contrats et dispositifs de fonds sur 2 ans, pour accompagner le maintien de professionnels et de nouveaux arrivants. Les étudiants en médecine ne sont pas oubliés. Une bourse conséquente sera également à leur disposition sous certaines conditions. En effet, les candidats s’engagent à exercer leur activité dans le département pendant cinq ans une fois leur diplôme obtenu Avec ce dispositif d’aide et d’accompagnement, l’Essonne maintient une dynamique de lutte active contre le désert médical.


Un département en route vers le progrès avec des méthodes innovantes (téléconsultation, collectifs professionnels), compte répondre au mieux aux besoins de soins de ses 1,300 millions d’habitants.

Categories:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *